Immobilier collaboratif

L’immobilier collaboratif et l’investissement partagé en commun en multipropriété, c’est une approche spécifique permettant de vendre mieux, d’acheter plus et de partager les investissements, les lieux et certains quotidiens.

Investissement partagé d'immeubles

immobilier collaboratif à plusieurs - akirimo

Solutions immobilières alternatives.

Il a donc l’avantage d’accéder à la philosophie de l’habitat collaboratif. Le tout en partageant les frais d’acquisition d’un bien immobilier à plusieurs familles. Ce mode immobilier est aussi attractif pour habiter que pour l’investissement. Il peut être organisé sur le principe de la copropriété. Même si, dans la plupart du temps quelques travaux d’aménagements sont nécessaires. Adapter une maison ou une propriété à l’origine destinée à un seul occupant peut être réduits à la simple réorganisation des parties communes.

Avantages de l’immobilier collaboratif en multipropriété

Dans le processus de ces opérations « conventionnelles », le client final est donc abordé en cours d’opération s’il s’agit d’un propriétaire occupant ou, en fin d’opération s’agissant d’un locataire. Le critère de choix d’un programme est généralement sa situation géographique et la fonction d’usage est impossible à intégrer.

Il n’y a donc pas de règles pour monter un habitat groupé en multipropriété. La seule limite est liée à l’imagination d’un groupe. La durée d’un projet participatif sans accompagnement et organisation peut donc être long. Donc, afin de se donner toutes les chances de voir réussir ce type de projet, il est donc nécessaire de le définir suivant au moins 3 axes:

1- Un axe spatial en définissant :

-Le lieu et ses critères (ex: centre ville, périphérie,…)

-Le type de logements (pièces, surface, appartement, maison,…)

-Les espaces à partager (salle de jeux, chambre d’amis, salle de sport,….)

2- Un axe social en définissant :

-Les projets communs (crèche, gestion d’une entreprise,…)

-Les apports des uns aux autres (suivi scolaire, accompagnement des personnes âgées,…)

 Aborder l’immobilier collaboratif

1- Achat immobilier groupé ou acheter à plusieurs

Ce processus permet d’optimiser la vente d’ensembles immobiliers importants (immeubles, gites, sites industriels réhabilités, anciens bâtiments publics,…). Proposer à plusieurs acheteurs une seule unité foncière optimise la vente. Elle offre également la réalisation d’économies d’échelle sur l’acquisition aux acheteurs.

2- Investissement partagé

Le regroupement d’investisseurs est une pratique très courante, l’évolution des souscriptions de parts de SCPI depuis ces dernières années en sont la démonstration. A la différence de ces solutions d’investissement collectives, l’investissement partagé offre l’avantage de rester plus immobilier que “papier”. Les participants aux opérations d’investissement partagé sélectionnent les emplacements et investissent spécifiquement sur un bien identifié.

3- Financer sans banque: vente à terme

C’est une forme de “crédit vendeur”, l’acheteur acquière un bien immobilier à crédit en payant directement les mensualités au vendeur plutôt qu’à une banque.

La vente à terme permet à des candidats à l’accession immobilière d’horizons diverses qui ont les capacités d’honorer leurs mensualités de devenir propriétaire. Généralement, la vente à terme fonctionne sur le même principe que le viager, avec un apport et des mensualités. A la différence du viager, l’issue des versements est connue le jour de la vente.

4- Vente partielle

Se dégager un profit ou de l’entretien d’une propriété devenue trop grande, optimiser son patrimoine, préparer son avenir et celui de ses enfants, même devenus grands, avec comme seule base sa résidence principale, c’est possible en cédant partiellement sa maison, c’est même très avantageux.

Vous restez chez vous, la cession partielle s’entend sur une partie de votre résidence principale, la votre reste privative, chacun utilise son espace délimité officiellement lors de la vente. Si vos nouveaux voisins souhaitent vendre à leur tour, il sont propriétaire de l’espace que vous leur avez cédé.

5- Echange définitif ou échanger sa maison

L’échange définitif ou l’échange de maison est un moyen simple d’adapter un projet immobilier à un nouveau projet de vie comme avoir plus d’espaces, se rapprocher de la ville ou acheter en bord de mer.

6- Construction collaborative

Retrouver toutes les étapes pour construire un projet collaboratif. L’implication dépend du type de projet. Elle nécessite d’aborder les solutions immobilières alternatives avec attention. Le succès d’un projet est lié à sa préparation. Les conséquences d’une opération non préparée peuvent être importantes et préjudiciables. Notre savoir faire dans le domaine de l’immobilier collaboratif sécurise les opérations et valide les projets.

 

Pour démarrer un projet collaboratif et voir les biens ayant un potentiel en ce sens, retrouvez les ici.

Vous souhaitez avoir davantage d'informations, nous vous invitons à contacter un agent spécialisé.